Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 06:22
confirmation de mes ras le bol précedents : je retrouve ma yaya, joyeuse, inventive, pleine d'humour, partageuse, à l'écoute, caline avec son frère...et lui aussi du coup est moins réfractaire !
Et c'est sympa de passer des bons moments, de voir comme elle adore apprendre tant de choses.
Je rève d'une école à mi-temps....ou encore mieux qui laisserai es enfants  apprendre comme ils l'entendent.
Qui aurait confiace en eux, qui n'aurait pas peur des débordements de joie et de créativité. Qui les laisserait aller là où les adultes n'ont pas encore été, sans craindre à chaque fois le pire.
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 06:05
non seulement ça rend con, mais en plus ça rend désagréable à vivre.
Oublié le respect de l'autre. Pourtant on avait très bien avancé sur ce domaine avec les echanges dans la fratrie.
Terminé les jeux inventés pour le petit frère, terminé les livres lus (de mémoire) pour lui, toutes les adaptations pour se mettre à son niveau.
bonjour la guerre pour un gateau pourtant identique, non c'est le mien !
Bienvenues les vacances !
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 05:55
voilà pour résumer ce qui découle de la scolarisation : devenir ultra-sensible à la contrainte et se battre, résister même pour ce qui n'était habituellement pas un problème.
Devenir à ce point méfiant de la vigueur d'autrui à nous contraindre me laisse perplexe : moi aussi je suis (devennue ?) comme ça. Pourtant en repenssant au mois d'aout, délicieux mois d'aout plein de bonne entente, je me souviens comme les contraintes étaient acceptées, rares et semblaient ne pas ébranler la réserve de patience et de bien etre de ma fille.

Combattre ce qui me force, juste parce que ça me force et non parce que ça m'embete...c'est se battre plus souvent que nécessaire.
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 05:52
Après la crèche et la halte garderie, je suis quand même contente de cette nouvelle école...mais qu'est ce que ça rend con l'école !
Et moins sociable aussi.
Moins enclins aux echanges, plus aux combats.
Les enseignements ne se font pas dans le combat.
Je guete.
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 05:41
Quand l'école nous oblige à nous soumettre aux apparences de la normalité, on s'enfuit !
Pourquoi l'école ne s'attache t'elle pas à une norme de bonheur et de santé ?
La norme est la limite au delà de laquelle il y a un effort à faire pour retourner dans la zone souhaité ? Non  c'est la LIMITE à ne pas franchir ! Le rouleau compresseur ne laissera pas une miette de coté, au détriment de la sensation de soi, complètement perdue. La dispersion résulte de cette destruction de l'individu. Les apparences satisfont des observateurs sans valeurs, anéantis.
Partager cet article
Repost0