Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 16:10


140-4033-copie-1.JPG


Alors, c'est ?
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 15:09
c'est tellement simple de mettre des vidéo que voici quelques unes glanées sur le net :

tout d'abord je parlais dans un article sur le portage au dos, de la version maghrébine du pagne au dos. Un pan passe sur l'épaule du porteur alors que l'autre pan passe sous l'autre épaule :

puis un berceau au dos à l'aide d'un simple pagne au Honduras
puis la méthode congolaise sans nœuds(ici l'Afrique de l'Est il me semble)
la même outre atlantique, juste le lien car la retransmission est désactivée par l'auteur
http://fr.youtube.com/watch?v=M3xIZL3FTiA&feature=related

. Elle fait vraiment comme ma chère belle-mère.
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 14:55


voici  le lien pour visionner cette merveille :
flamenco avec bébé de 5 mois dans un sling, au dos
Partager cet article
Repost0
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 10:50

Ce bout de tissus est devenu INDISPENSABLE tellement cette façon de porter m’a sauvé de nombreux drames. Si on n'a rien sous la main, un drap de bain peut suffire.

Tout d’abord c’est la plus rapide et la plus confortable manière de porter un bébé. Ce n’est pas l’idéal pour un bébé réveillé car il ne voit pas bien, il vaut mieux le mettre plus haut, les yeux au dessus des épaules du porteur à l’aide d’une écharpe plus grande. Mais pour un bébé fatigué qui n’arrive pas à s’endormir c’est MAGIQUE. Il suffit de marcher et de chanter ou de faire la vaisselle en dansant.

 

Avant trois mois le bébé est mis les jambes en grenouilles. Après six mois il a une jambe de chaque coté. Et entre les deux ? On peut utiliser la méthode d’Afrique du nord, le pagne en diagonale, un pan sur l’épaule et l’autre dessous. Je détaillerai un autre jour.

 

Comment faire ?

Mettre le milieu du pagne (ou paréo) au milieu du dos de l’enfant.

Le tissus devra être très exactement sous les aisselles du porteur et sous les aisselles du bébé. C’est ce bout de tissus qui devra toujours être sous tension. Cela permet la mise en place en sécurité du bébé sur le dos du porteur, le temps de faire le nœud : le bébé est plaqué. Dans la région sahélienne,(Sénégal, Mali, Burkina) on fait un noeud en haut et un noeud en bas. Au Congo on se contente de coincer chaque pan sous les aisselles puis de les rouler façon pagne, le pan droit jusque sous l’aisselle gauche et le gauche glissé sous l'aisselle droite.

L’enfant nous tournant le dos, on lui tient l’aisselle et le bras droit (et le tissus) avec la main droite. On tient son bras gauche avec la main gauche.

On lui fait faire une pirouette au dessus de notre épaule et hop le bébé est sur notre dos (on a rien lâché et notre main droite est au niveau de l’omoplate droit et la gauche.…au niveau de l’autre omoplate), la maman est penchée en avant.

On lâche le bébé mais pas le tissus qui doit toujours être sous tension pour éviter une chute du bébé. Un nœud très serré au niveau de la poitrine et on peut tout lâcher pour se redresser et faire le nœud du bas.

 

 

Quand l'enfant dort, on lui passe le tissus par dessus les bras. Pour descendre l'enfant on le fait d'abord glisser sur la hanche, on le tient d'un bras et on defait les noeuds de l'autre main.

Si le pagne glisse sur les seins, il ne faut pas hésiter à se pencher en avant et resserrer le noeud, de même pour lui sortir ou rentrer les bras. 

 

Bon portage !

Merci Monsieur Boda, Mamie du Congo et quelques africaines accostées dans la rue.

Promis il y aura des photos de la mise en place du bébé. En attendant allez voir ce reportage du portage dans le monde.

Partager cet article
Repost0